Logo Sautozieux Création

FRESQUE BEAUHARNOIS EN MÉMOIRE, 150 ANS D'HISTOIRE

Des personnages, des scènes, des époques

FRESQUE BEAUHARNOIS EN MÉMOIRE, 150 ANS D'HISTOIRE
La fresque vue du parc avec les oeuvres d'Armand Vaillancourt
FRESQUE BEAUHARNOIS EN MÉMOIRE, 150 ANS D'HISTOIRE
Scènes du rez-de chaussée
Scènes à l'étage et sur le balcon
BEAUHARNOIS EN MÉMOIRE, 150 ANS D'HISTOIRE
Signature SAUTOZIEUX

Mandat

La fresque évoque une mise scène anachronique se déroulant dans le Manoir Ellice.  Les diverses scènes où interagissent les multiples personnages se situent tant en intérieur dans le salon du rez-de-chaussée et dans les pièces à l’étage qu’en extérieur sur le balcon et la galerie.


Description du contenu historique

Rez-de-chaussée - galerie :

- Religieuse anonyme des Saints Noms de Jésus et de Marie, courant vers une jeune fille, à qui elle enseignait. Cette communauté enseignait aux jeunes filles du primaire;
- Jeune élève en costume, anonyme, représentant l’avenir, courant après un ballon portant un logo des « Patriotes » ;
- M. Élie Gendron, Photographe de renom, en train de photographier Jane et Edward Junior Ellice;

Assis à la même table, sur des meubles fabriqués par la compagnie Kilgour, et représentant le milieu littéraire :

- Albert Laberge, lisant « la Scouine »
- Yvon Julien, historien regardant la carte des canaux de Beauharnois tombant du balcon, emportée par le vent.
- Louis Dantin, avec le recueil de poèmes de Emile Nelligan
- Sur la table, le livre de M. Marcelle Lebel, historien, intitulé Beauharnois, 150 ans ensemble et le livre Les fiancés de 1812 de M. Joseph Doutre.


Rez-de-chaussée – salon:

- Madame Katherine Jane Ellice, épouse de Edward Junior Ellice, jouant de la guitare devant son aquarelle « The insurgent at Beauharnois »
- Edward Junior Ellice, fils de Edward Ellice, …
- Fenêtre par laquelle on voit le paysage Beauharlinois, le Lac Saint-Louis et des bateaux de plaisanciers faisant référence aux régates de l’époque;
- Dans l’âtre du foyer, brule un feu ardant faisant référence aux usines de métallurgie telles que la St-Lawrence Alloys Limited (les feux de l’enfer).
- Sur la tablette du foyer, des lingots d’aluminium (Alcan) sont déposés sur une pile de papier sécurité de la Howard Smith Paper Compagny avec lequel on fabriquait le papier monnaie.
- Au-dessus du foyer, une photo panoramique d’Élie Gendron prise en 1931 montrant la construction de la première phase de la centrale hydro-électrique de Beauharnois.
 
1er étage – fenêtre de gauche:


- Toussaint-Rochon et sa courageuse épouse Sophie Roy. Patriote déporté en Australie et 1er maire de Beauharnois, tenant un gouvernail, faisant ainsi référence à la prise du bateau vapeur Henry Brougham lors de l’insurrection des Patriotes en 1838.

1er étage – balcon:

- Edward Ellice Senior, surnommé l’ours, le plus important propriétaire foncier du Bas-Canada, tenant la carte illustrant les découpages seigneuriaux de 1831 de Joseph Bouchette;
- Edward Ellice Senior, qui fit fortune avec la traite des fourrures discute avec son père. Il porte un chapeau haut de forme en castor rasé;
- Carte de la Seigneurie de Annfield glissant du balcon, marque la progression des territoires Beauharlinois;
- Carte des canaux de Beauharnois;
- Portrait de Charles de Beauharnois de la Boische, gouverneur de la Nouvelle-France et premier Seigneur de la Seigneurie de Villechauve;


1er étage – fenêtre de droite:

- Madame Anna Laberge, sœur de M. Albert Laberge, native de Beauharnois, institutrice, infirmière et sage-femme, pionnière du monde de la santé;


Mur derrière le système de ventilation sous la fresque:

- Mur de pierres faisant référence aux pierres récupérées du palais de justice et de la prison ayant servi à la construction du muret du Parc Sauvé;






Spécifications techniques

Type d’œuvre : Fresque en trompe-l'oeil, identitaire et historique 

Dimensions : 11,5 m X 11 m

Technique utilisée : Peinture acrylique sur panneaux de ciment et sur toiles marouflées

Top